Bonjour à tous :).

Suite à la lecture du livre “Permaculture humaine – Des clés pour vivre la Transition“, de Bernard Alonson et Cécile Guiochon, je tenais à le partager ici avec vous.

Ainsi celles et ceux qui n’ont jamais entendu parler de ce livre, ou simplement si vous hésitez à l’acheter, vous allez pouvoir le découvrir à travers le résumé ci-dessous.

Comme le dit le dicton populaire “Si tout seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin.“. C’est pourquoi, je trouve intéressant de voir les stratégies de design adaptées à la permaculture humaine abordé dans ce livre au chapitre 2.

Les raisons qui m’ont poussé à lire ce livre sur la permaculture humaine sont plusieurs :
Premièrement, comme vous l’aurez deviné, est que le sujet principal est la permaculture, mais plus particulièrement portée sur l’aspect humain.
Deuxièmement, ce qu’il m’a beaucoup plu dans ce livre, est la façon que les auteurs ont d’illustrer les explications par le biais de dessins, cela rend le texte plus parlant.
Troisièmement, la facilité de lecture. Il est vraiment accessible pour le grand public grâce à la formulation des textes.

Introduction

 

Accompagner les personnes et les groupes dans la transition :

L’humanité devient de plus en plus consciente, mais malgré cela nous avons un besoin urgent de passer à l’action. Comme cité dans le livre : “Les modèles urbains actuels montrent leurs limites, 2% de la surface du globe est occupée par les grandes métropoles et consomment les trois-quarts de l’énergie disponible, émettant au passage 80% du CO2 d’origine humaine.”
Cela nous démontre bien le problème de la situation actuelle. Il est donc indispensable de revoir nos modèles économiques et socioculturels déjà dépassés, afin que nous pussions gérer la population toujours grandissante sur notre planète aux ressources limitées.”

Prendre en main les énergies dans sa vie :

Une fois la prise de conscience effectuée, nous constatons qu’il est primordial de réduire notre dépendance aux énergies fossiles et à nous tourner dans une transition vers les énergies renouvelables.

La permaculture répond à cette délicate période de transition :

 

“Il n’y a pas deux crises séparées, une environnementale et l’autre sociale, mais une et seule complexe crise socio-environnementale. Les possibilités de solutions requièrent une approche intégrale.” Grace à ce livre, vous aurez tous les outils nécessaires à la transition et pourrez réaliser votre design de vie quotidienne.

Quel impact avez-vous sur la planète ?

Vous vous demandez peut-être ce qu’est l’empreinte écologique ? Cela est très simple, elle traduit, en nombres d’hectares et planètes, ce qu’une personne consomme et produit comme déchets par rapport à ce que la nature peut reconstituer et absorber. Pour vous donner un exemple, si tout le monde vivait comme le français moyen, il faudrait une planète et demie.

Pour se rendre compte de notre empreinte écologique, les auteurs nous proposent de la calculer, entre autres, grâce à plusieurs liens. Celui pour la France est celui-ci : http://www.cite-sciences.fr/. Cela va vous permettre de prendre conscience des points sur lesquels vous pouvez apporter des changement dans votre vie afin de diminuer votre empreinte écologique. Je tiens à vous avertir que cela n’est qu’un calcul approximatif, n’ayez donc pas peur du résultat qui apparaîtra à la fin du questionnaire. Cela reste tout de même un bon outil afin de réaliser notre impact sur la Terre.

“Montrer l’exemple n’est pas le meilleur moyen de convaincre, c’est le seul.” Gandhi

Chapitre 1: Des clés pour aborder la permaculture humaine

 

 

Dans ce chapitre, nous voyons les éthiques et les principes de la permaculture, cela est très important pour comprendre les bases. (celles et ceux qui sont intéressés, je vais bientôt faire un article pour approfondir cela ici.)
Nous apprenons aussi, ce qu’est la zone 00: c’est une invention récente pour faire référence à la réalité plus intime de soi-même. C’est-à-dire, notre terrain personnel sur lequel nous devons travailler quotidiennement afin de se connaître réellement : savoir qui nous sommes, ce que nous aimons, ce pourquoi nous sommes fait (trouver soi-même ce pourquoi nous sommes réellement fait plutôt que ce soient les autres qui nous l’indiquent, les auteurs parlent de “niche personnelle”).
Dans la permaculture, il y a d’autres zones qui sont abordées, mais je ne m’étalerais pas là dessus ici. Je vous laisserais les découvrir dans un prochain article qui sera en lien ici.

Afin de découvrir sa niche personnelle, ils nous mettent à disposition différents outils, pour permettent de voir quoi transformer et comment le faire grâce par exemple à des exercices pour équilibrer l’activité des deux hémisphères cérébraux.

                                                                                                                                  “L’hémisphère droit apporte la conscience du nous, du collectif, une vision globale, intuitive, créative. Si le cerveau droit fonctionne sans l’appui du gauche, il donne une vision confuse et non-opérationnelle des situations. “

L’hémisphère gauche
apporte la conscience du je,
de l’ego et des détails.
Si le cerveau gauche fonctionne
sans l’appui de l’hémisphère droit,
il donne une vision étroite,

parcellaire et figée de la réalité.”

Tout cela est important, car comme ils nous le font remarquer, avant de changer le monde, il convient de se changer soi-même.

( Un livre également intéressant à lire traitant de ce sujet est: “Se changer, changer le monde” de Christophe André, Jon Kabat-Zinn, Matthieu Ricard et Pierre Rabhi.)

Le travail en équipe :

 

Nous le savons tous, dans notre vie actuelle, le travail en équipe rime souvent avec obligations, frustrations, non dits, etc… Pleins de sentiments qui ne permettent pas la bonne entente parmi les personnes. Afin de remédier à cela, pouvoir créer une équipe unie et opérationnelle, 12 pistes sont fournies avec pour chacune, un jeu à réaliser.
Chaque jeu permet d’améliorer un point spécifique pour la cohésion du groupe.
Pour exemple, la première donnée est : “Formuler clairement l’intention commune du groupe”.

Avoir un objectif commun, stimule les personnes à avancer, permet de garder le focus et de ne pas se perdre dans des problèmes mineurs.

Comme le disait Sénèque
“Il n’y a pas de vent favorable à celui qui ne sait pas où il va.”
Et pour clore ce chapitre nous découvrons 9 erreurs à éviter ainsi que leurs 9 pistes et solutions. Je les ai trouvées particulièrement utiles. Je vais vous en partager une pour vous faire une idée.

Erreur à éviter:

“Donner le pouvoir à une personne (à cause de ses diplômes, de ses compétences ou de sa verve*).”

* qualité de quelqu’un qui parle ou qui écrit avec brio et enthousiasme, définition tirée du dictionnaire Larousse


Piste et solution:

Tout le monde partage le pouvoir de décision. Chacun(e) est responsable de son action, est autonome dans sa tâche et rend compte au groupe.

Chapitre 2 : Le design

Nous arrivons à la partie que j’ai trouvé la plus intéressante :).

Tout d’abord, je vais vous donner la définition du design :
Un design étant un ensemble de pratiques destinées à concevoir, planifier, amener, structurer un espace, un projet, un groupe, des relations ou des organisations pour les rendre féconds, abondants et durables.

Puis, je vais vous partager cette phrase qui explique parfaitement ce qu’est le but du design :
L’objectif d’un design est d’organiser des interactions bénéfiques et harmonieuses entre le plus grand nombre d’éléments, incluant les personnes, chacune étant un élément à part entière du design.

Les neuf étapes du design:

Pour mener à bien notre design, que ce soit pour notre terrain ou sur l’aspect humain, nous devons effectuer ces neuf étapes (sept à l’origine + 2 ajoutés par les auteurs).

Ces étapes sont désignées par l’acronyme OBRE(NR)DIM.

  1. Observer la situation sans analyser
  2. identifier l’effet Bordure
  3. déterminer les Ressources disponibles et les besoins à satisfaire
  4. Evaluer et trier les données recueillies
  5. découvrir, connecter et analyser les Niches
  6. Rêves et Remue-méninges
  7. concevoir un Design fonctionnel
  8. Installer, mettre en œuvre le design
  9. Maintenir la pérennité du design

Clé du succès : “Tout projet demande à être ajusté, reconstruit ou amélioré au fil du temps.”

“Design and re-design” Bill Mollision

 

Chapitre 3: Prendre soin de la Terre

 

Dans ce chapitre, il est abordé les sujets liés à l’eau, le sol et la forêt.
L’eau est expliquée par le biais du cycle de l’eau qui est très bien expliqué. Puis, afin de nous sensibiliser, un dessin nous montre la consommation en pourcentage de notre utilisation au travers de : boisson, cuisine, voiture/jardin, vaisselle, linge, sanitaires, bain/douche, divers.

Ce qu’il en ressort est que 93% de l’eau potable est utilisée pour l’hygiène et le nettoyage. N’y aurait-il pas quelque chose à changer dans nos habitudes ?

Dans de la partie dédiée au sol , nous pouvons trouver des explications très intéressantes sur le fonctionnement et le cycle de la matière. Nous pouvons trouver aussi les différentes strates qui composent le sol ainsi qu’un explicatif de l’auto-fertilisation du sol et des astuces pour nous permettre de voir les signes nous rassurant d’être sur le bon chemin.

La forêt est aussi traitée, nous permettant de comprendre son rôle et comment elle naît grâce aux 7 strates (succession des espèces).

 

Chapitre 4: Prendre soin de l’humain

 

Cette partie est ciblée sur ce que nous consommons et buvons.
A l’inverse du chapitre précédent, une partie est réservée sur l’eau que nous ingérons tous les jours.
Que ce soit sur l’eau en bouteille, l’eau du robinet, de la dynamisation de l’eau ou des autres façon de pouvoir la consommer, vous trouverez des informations captivantes.
Une autre grande partie est réservée sur l’alimentation où il est question de la consommation de viande, de fruits et de légumes et de différentes façons de s’alimenter, sans pour autant cibler un quelconque régime alimentaire à adopter.

Conclusion

J’espère avoir pu vous donner un bon aperçu de ce livre, parlant de permaculture humaine, au travers de ce résumé. Malgré cela, j’aurais aimé vous partager beaucoup plus de choses que j’ai découvertes dans ce livre, mais cela ne serait plus un résumé.  😉

 

Pour ceux qui vont se procurer le livre “Permaculture humaine”, je vous souhaite une lecture pleine de découvertes et d’informations. 😉

N’oubliez pas de semer les graines de votre autonomie et régénération. 🙂

Permaculture humaine
Partager l'article :
  •  
  • 5
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  •  
    5
    Partages
  •   
  • 5
  •  
  •  
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.